fbpx
Pourquoi l’anxiété peut conduire à s’inquiéter pour sa santé ?

Pourquoi l’anxiété peut conduire à s’inquiéter pour sa santé ?

Je suis sûr que comme vous êtes anxieux vous développez comme je l’ai développé au départ : une anxiété de santé

Nous allons voir ensemble les raisons pour lesquels l’anxiété peut devenir une anxiété de votre santé.

Lorsque vous avez des symptômes puissants et aussi omniprésents vous pensez certainement que vous avez quelque chose de grave.

Vous vous posez des questions :

Suis-je malade ?

Comment m’en sortir ?.

Que se passe-t-il ?

Je pense qu’l y a autre chose que mon anxiété ?

Y a quelque chose qui ne va pas chez moi ?

Je suis sûr que vous vous êtes déjà posé ces questions-là. Et pour beaucoup de gens ces questions envahissent leur esprit au point de se focaliser sur chaque détail.

Nous allons donc voir comment nos pensées peuvent vous créer des symptômes qui vous semble aujourd’hui insurmontables.

Nous allons donc voir pourquoi votre anxiété et votre état d’esprit peuvent influencer votre corps, nous allons aussi comprendre pourquoi vous êtes dans ce cercle vicieux et enfin ce que vous pouvez faire pour vous en sortir.

 

Et oui le stress et l’angoisse peut vous rendre malade

 

Les différents symptômes sont vastes et peuvent affecter votre santé mentale et physique.
Vous vous sentez dans le brouillard, il peut s’en suivre des moments de confusion, des tressaillements sous la peau, des difficultés à respirer, une impression de mort subite, palpitations, bref beaucoup de symptômes peuvent être liés.

Ces symptômes peuvent vous empêcher d’être vous-même, de vous sentir bien dans votre vie et peut bloquer vos activités sociales. Combien d’entre vous ont déjà annuler des sorties par peur de la « crise » ? de vous sentir mal ? Je suis sûr que vous vous reconnaissez là-dedans.

 

Cela peut durer des mois, des années et vous avec l’impression que vous ne vous en sortirez jamais. Vous pensez que c’est impossible et vous abandonner l’espoir d’être guéris.

Vous cherchez des réponses pour aller mieux mais pour vous cela semble insurmontable.

Et pourtant cela ne devrait pas arriver, il faut savoir et comprendre d’où vient le problème, ainsi vous pourrez utiliser cet élément indispensable pour vous sentir mieux.

Ne compliquez pas les choses, quelques fois dans la vie les choses les plus simples peuvent faire toute la différence dans votre prise en charge, mais vous ne comprenez pas forcément tout de suite pourquoi.

 

Pourquoi l’anxiété provoque un sentiment négatif ?

 

Donc j’ai une petite hypothèse, si vous êtes depuis longtemps quelqu’un sui souffre d’’anxiété, c’est que vous avez cherché des ressources sur internet et que vous n’avez pas encore trouver la solution pour vous soulager. Et que si vous êtes en train de lire cet article c’est qu’aucun conseil ne vous à aider.

 

La théorie et savoir pourquoi vous êtes anxieux d’un point de vue scientifique c’est super mais la seule chose que vous devez savoir c’est ça :

Votre fonctionne cérébrale ne fonctionne plus correctement, voici les raisons de votre anxiété.

Mais surtout ne paniquez pas, aucun risque, le cerveau va bien, c’est le psychisme qui a un souci. Il faut changer ton état d’esprit.

 

Alors pourquoi votre cerveau ne fonctionne plus comme avant ?

 

Le seul problème est : vos pensées et rien d’autre. Bien sûr il est possible d’améliorer vos angoisses grâce à des méthodes naturels comme le magnésium qui pour moi est un élément indispensable mais il sert surtout à régler les symptômes et non pas le cœur du problème.

Les pensées sont très puissantes et bien sûr c’est toujours plus facile à dire qu’à faire mais tout est possible.

Vous vous demandez : mais comment la pensée peut influencer le psychisme ?

C’est tout simplement en vous souciant de tout ce que vous faites, de forcer votre esprit à aller au-delà de son état normal de fonctionnement, profitez du moment présent.

 

Votre cerveau ne peut plus faire face à toutes les émotions et du coup vous vous sentez mal et vous devenez mentalement malade ainsi que physiquement.

Du coup vous imaginez que le pire est à venir, vous anticipez et là bien sûr vous provoqué de pire symptômes et vous rentrez dans le cercle vicieux de l’angoisse.

 

Et là les symptômes s’accélèrent, quand certains disparaissent, vous en avez de nouveau.

 

Moi-même j’avais des épreuves douloureuses dans la vie, j’ai eu des extrasystoles, donc Cardiologue, test d’effort, holter, écho, bref la totale et vous savez quoi ? une fois que les examens étaient finis, plus rien…. L’esprit à un grand rôle sur le corps d’où le nom : maladie, qui veut dire littéralement : le mal à dit.

 

Si vous êtes surmené, votre esprit aussi l’est. En gros vous avez le cerveau fatigué, trop stimulé….

En gros le cerveau dit stop, qu’il faut savoir se poser…

 

Comment tout cela s’explique

 

Imaginez que vous faites du sport, vous commencez doucement, ça vous fait du bien et vous continuer à en faire, vous vous sentez de mieux en mieux après un certain seuil arrive les crampes, les malaises et vous ne pouvez plus avancer, le cerveau c’est pareil, c’est un muscle qui a aussi besoin de respirer.

Et au bout d’un moment vous vous évanouissez. Vous aurez besoin de repos, de vous ressourcer.

Réfléchissez y quelques minutes Je veux que vous preniez un moment pour vraiment y réfléchir pendant quelques minutes. Imagine toi courir longtemps et comme les pensées qui traversent ton esprit. Vous voyez ou je veux en venir. Dans votre tête c’est la guerre, ça cogite. Vous ne pensez pas qu’il est temps de dire stop ?

 

Pensez à vos réflexions négatives comme :

 

  • Je n’en peux plus

 

  • Je suis en colère

 

  • Quelque chose ne va pas.

 

Prenez le temps d’aller mieux

 

Comme les muscles de vos jambes, après un gros effort, votre cerveau aussi se sent mal. Il faut un peu de temps pour enlever progressivement les pensées négatives.

 

Cela fait des mois voir des années que vous êtes anxieux, ça ne se réglera pas en quelques heures. Je ne suis pas là pour vous mentir mais sachez qu’on peut s’en sortir. Je suis quelqu’un qui ne sortait même plus de chez lui ayant peur de l’attaque de panique. Pendant un an je suis resté enfermé.

 

Positivez

 

Etre négatif peut vous conduire à développer des symptômes, l’anxiété provoque des sentiments et l’esprit est incapable souvent d’y faire face.

Vous vous êtes senti mal à cause de votre façon de penser.


Le repos à l’esprit

 

Prenez du temps pour votre esprit, laissez-le se reposer, méditez, ou ne faites carrément rien, installez dans votre canapé.

Donner du repos à votre esprit.

 

Et arrêtez de vous inquiéter sur votre santé afin que le cerveau ne provoque plus de symptômes et casse le cercle vicieux.

Donc votre anxiété diminue et vos symptômes aussi, c’est une méthode gagnant-gagnant.

 

Moins vous vous inquiétez et prenez du recul, mieux vous vous sentirez.

 

 

Faites une diet médiatique, ça fait du bien, essayez de ne pas suivre les informations pendant quelques jours, non seulement cela ne changera rien si vous ne regardez pas les informations mais ça diminuera votre angoisse.

Que pouvez-vous faire face à un Tsunami au Japon. Demandez-vous : « ça change quoi si je ne le sais pas ? »

Vous verrez vous vous sentirez beaucoup mieux.

Pour prendre un autre exemple imaginez que vous vous coupez, et que vous grattez sans arrêt la plaie, elle ne guérira pas et en plus vous pourrez avoir une aggravation ( infection ) et ben votre cerveau c’est pareil. Si vous n’allez pas bien, laissez-le guérir.

 

Comprenez votre corps

 

En cherchant sans arrêt comment vaincre votre anxiété, vous allez faire le contraire de qu’il faut faire. La combattre demande une grosse énergie, laissez-la partir tout simplement. Je sais c’est compliqué c’est comme si vous vouliez vous gratter et que vous ne le faites pas…Dur et pourtant c’est un effort à faire pour votre anxiété. Pas ne pas se gratter bien sûr, mais laisser tranquille votre anxiété.

 

Comment laissez votre cerveau tranquille ?

 

 

Tout d’abord, arrêtez de vous occuper de votre anxiété, ignorez là et laisser la fuir de vos pensées

 

  • Acceptez là

 

 

  • Laissez se reposer votre esprit. Pour qu’il puisse fonctionner correctement.

 

  • Ne le sur stimulez pas, quand votre travail est finit, n’y pensez plus ( oui je sais facile à dire ) mais en vous occupant, vous allez facilement l’oublier.

 

Votre esprit doit être au repos le plus possible, je sais j’insiste sur ce point mais avec notre société actuel nous sommes tous hyper-actifs et hyper-stimulés et malheureusement trop hyper-connectés.

Ce n’est pas facile mais un travail au jour le jour.

La lutte contre le stress est un marathon et pas un sprint, donnez du temps au temps.

 

5 solutions naturels pour diminuer votre stress

5 solutions naturels pour diminuer votre stress

Le stress nous concerne malheureusement tous et nous ne sommes pas tous égaux face à ce fléau, certains le gère mieux que d’autres. Et je pense que si vous êtes ici c’est que vous avez du mal à le gérer.

Le stress est une réaction naturelle face aux dangers, c’est un réflexe ancestral qui grâce à la libération d’adrénaline a favorisé la survie de l’espèce humaine.

Malheureusement, par les temps qui courent ou il faut être de plus en plus rapide et efficace sans pouvoir prendre du temps pour soi. Ce qui faut que le stress est présent tout le temps et donc affecte notre bien-être. Mais il existe des solutions naturelles pour réduire considérablement son stress.

Nous allons passer en revue les 5 solutions

 

1.  Les oligo-éléments

 

Si vous êtes en proie à des excès de fatigue, des montées de stress, il se peut que vous soyez en manque de certains oligo-éléments et que ce ne soit pas seulement dû à des facteurs extérieurs. Vous pourriez être en carence.

Il est donc important de vous assurer que vos apports en vitamines et minéraux sont suffisants.

Plusieurs de ces oligo-éléments jouent un rôle important dans la stabilité émotionnelle et le fonctionnement de votre organisme. C’est par exemple le cas du magnésium, des vitamines du groupe B et bien sûr la vitamine C.

 

Le magnésium

 

Mais intéressons-nous au magnésium qui joue un rôle très important dans les équilibres nerveux et musculaires. Dans le cas de la spasmophilie il peut diminuer considérablement les fasciculations (vibration des muscles).

Vous retrouverez du magnésium dans :

  • Les féculents non raffinés
  • Les légumes secs
  • Le chocolat noir
  • Les fruits secs

Beaucoup de personnes sont en manque de magnésium, si les aliments ne vous suffisent pas je vous conseille de prendre du magnésium Marin ( 300 mg par jour ), disponible en pharmacie.

 

Les vitamines B

 

Les vitamines B sont indispensables à l’organisme, elle intervient dans la transmission de l’influx nerveux et ont donc un impact sur la régulation du stress.

Les deux vitamines qui sont vraiment importants sont la vitamine B1 qui joue un rôle sur les nerfs et la vitamine B6 qui permet au corps de bien absorber le magnésium.

 

La Vitamine C

 

La vitamine C est une vitamine anti-fatigue et régule les changements d’humeur, les troubles du sommeil, l’irritabilité et l’anxiété.

 

2. Les plantes

 

Les plantes sont des alliées de choix dans la lutte contre le stress et l’angoisse. Et biensûr 100 % Naturels, comme quoi, la nature fait bien les choses. Les plantes sont à la base de nombreux compléments alimentaires qui permettent de faire baisser les émotions excessives.

Il existe quatre plantes qui sont reconnues pour leurs nombreuses qualités apaisantes : Le ginseng, la rhodiola, le griffonia et l’aubépine.

 

Le Ginseng 

 

Cette plante est une incontournable dans la médecine traditionnelle chinoise . La racine de ginseng stimule l’énergie qui favorisera votre dynamisme physique et psychique ainsi que votre concentration. De plus cette plante vous aidera à mieux vous adapter à toutes les situations de stress.

 

La racine de Rhodiola

 

Cette racine tient ses origines dans le grand froid de Sibérie, elle est riche en actifs végétaux et à des vertus anti-stress vraiment intéressantes. Elle permet également une meilleure adaptation à la fatigue nerveuse et au stress. Elle est d’autant plus efficace sur le stress qui dépendent de facteurs extérieurs comme la surcharge de travail, des changements dans votre vie….

 

La valériane

 

La valériane s’utilise depuis des siècle est elle est préconisée dans les troubles de la nervosité et également du sommeil. De plus elle diminue la tension artérielle et facilite l’endormissement. Surtout si vous êtes du genre à beaucoup cogiter.

 

Le griffonia

 

Le griffonia est riche de ses graines qui contiennent les 5-HTP, vous allez me dire mais qu’est ce que c’est ? 🙂 C’est en fait un précurseur de la sérotonine, qui est donc un puissant relaxant et qui agit également sur les troubles de l’humeur, anxiété et angoisses.

 

L’aubépine

 

L’aubépine est très intéressante dans les troubles du rythme sur un cœur sain ( extrasystoles, tachycardie…) et est efficace contre les symptômes du stress comme l’oppression respiratoire, les boules dans la gorge et les sentiments de malaise.

Il existe encore d’autres végétaux qui agissent sur le stress comme le pavot de Californie, le tilleul, la passiflore ou encore la mélisse…

Il existe bien d’autres végétaux apaisants tels le pavot de Californie ou eschcholtzia, le cône de houblon, le tilleul,  la passiflore, le millepertuis ou encore la mélisse…

 

3. La gemmothérapie

 

On a vu que les plantes étaient efficaces contre le stress, calmer le mental, aider à endormissement et au sommeil réparateur. mais les extraits de bourgeons ou de jeunes pouces qui sont de véritables concentrés en principes actifs possèdent des propriétés exceptionnels pour éloigner le stress, l’anxiété et les changements d’humeurs qui y sont apparentés.

Les bourgeons les plus utilisés sont l’aubépine qu’on a déjà évoqué avant, le figuier, le pommier que l’on pourra associer à d’autres extraits de bourgeons qui ont un rôle sur la fatigue et qui améliorent la circulation sanguine comme l’olivier, le cassis, le chêne ou encore le rosier sauvage.

 

4. Les huiles essentiels 

 

Les huiles essentiels sont des concentrés d’essences végétales, ils sont très efficaces et ont des effets indiscutables sur la santé, le bien-être psychique et physique. Ils ont de nombreuses vertus comme celle d’apaiser le système nerveux, calme l’angoisse, la nervosité et l’agitation cérébrale.

On peut les utiliser en diffusion, inhalation, massages ( pour délirer les nœuds de stress. Elles sont puissantes contre l’angoisse.

5. Les fleurs de bach

 

Les fleurs de Bach seraient efficaces pour soigner les déséquilibres au niveau de vos émotions. Grâce à leurs fragrances délicates, elles influent avec subtilité sur les différentes perturbations psychiques. Donc elles agiraient sur le stress et la nervosité et les troubles du sommeil.

Tous ces complexes floraux résident dans leur faculté énergétique à trouver une voix vers la confiance en soi, la sérénité. C’est une aide vraiment précieuse pour être positif et réussir tous ses projets de vie.

J’espère que ces 5 solutions pourront vous aider, je pense que les plantes pourront vraiment vous aider ainsi que les oligo-éléments et en particulier le magnésium qui est pour moi indispensable.

Comment arrêter les angoisses au volant ?

Comment arrêter les angoisses au volant ?

Nous sommes de nombreux conducteurs dans le monde entier et nous tenons particulièrement à cette liberté de pouvoir se déplacer ou on veut quand on veut.  Malheureusement beaucoup de personnes souffrent d’angoisse sur la route et ce dans beaucoup de véhicules comme la voiture, moto, scooter….

 

Ces véhicules d’une grande banalité sont pourtant très angoissant pour vous, peur de l’accident, de la perte de contrôle, de se sentir mal au volant, bref de tous les dangers pouvant se présenter, vous anticipez tout.

 

Et pourtant pour de multiples raisons vous avez besoin de vous déplacer, cette peur au volant à le même mécanisme que la peur de l’avion ou plus rare, la peur du bateau.

Et les gens qui souffrent d’angoisse au volant ou sur la route risquent de provoquer les accidents qu’ils essaient d’éviter.

 

Quels sont les symptômes ?

 

  • Angoisse et anticipation de prendre le volant

 

  • Pensées évitantes

 

  • Transpiration

 

  • Mains moites

 

  • Idées noires

 

  • Accélération du rythme cardiaque

 

  • Tension émotionnelle

 

  • Irritabilité

 

  • Instabilité émotionnelle

 

  • Problèmes et douleurs d’estomac

 

  • Boule d’angoisse

 

  • Boule au ventre

 

Comment cela se caractérise-t-il ?

 

La première chose que vous faites quand vous souffrez d’angoisse sur la route et de vous inquiétez de monter dans votre propre voiture. Puis d’anticiper votre conduite et vous vous voyez avoir peur de conduire.

Vous allez donc imaginez tous les stratagèmes possibles pour vous éviter de conduire et retarder ce moment qui vous angoisse tant.

On appelle cela une pensée évitant.  Vous cherchez à tous prix à vous éviter l’angoisse sur la route. Vous vous trouvez alors des excuses pour ne pas conduire.

 

Vous anticipez sans arrêt

 

Vous vous sentez alors très nerveux, vous observez tout ce qui se passe autour de vous, vous êtes proche de la crise d’angoisse. Vous imaginez tous les risques possibles.( circulation, piétons, accidents… )

Du coup vous commencer à conduire avec du stress, vous faites des gestes désorganisés et saccadés, vous êtes tendu.

Les débuts de la conduite sont tout sauf détendus. La relation à la voiture est empreinte de stress, de gestes saccadés et mal assurés.

Avez-vous pensé à tout ? Allez-vous angoisser sur la route ? Y aura-t-il de la circulation ?  Vais-je faire une crise d’angoisse sur la route ? Voilà les nombreuses questions que vous allez vous poser.

Vous pensez que ces questions vont vous sécuriser et c’est pourtant l’inverse qui se produit et qui alimentent votre angoisse.

Vous vous accrochez au volant comme à une bouée de sauvetage. Vous ne roulez pas droit et être crispée. Une vraie conduite dangereuse.

Je sais que ça peut vous angoisser ce que je vous dis, que ça peut vous culpabiliser mais je suis là pour vous aider.

 

Des réactions diverses

 

Vous freinez souvent quand il n’y a pas besoin, vous avez du mal à embrayer ou débrayer, vous faites des manœuvres aléatoires et vous avez une conduite plus qu’hasardeuse.

Votre respiration devient difficile, la boule au vente, avec un gros sentiment d’insécurité

Alors là les autres conducteurs ont tendance à vous klaxonner, vous insulter sans comprendre que vous souffrez, vous n’aurez pas de la compassion, au contraire. Et pourtant il y a des solutions.

 

Comment ne plus souffrir d’angoisse sur la route ?

 

Vos comportements et vos gestes sont le fruit d’une angoisse chronique. Vous avez des craintes accidentogènes et surtout à leurs conséquences, vous pensez plus loin, à votre famille, vos amis si il vous arrivait quelque chose.

Ce qui entraîne l’aggravation des problèmes d’angoisse sur la route et à la peur de la voiture.

 

Quelles solutions ?

 

Pour vous aider je vous conseille quelques petits exercices

 

Un exercice très simple

 

1. Ne vous forcez pas à conduire, si vous n’avez pas encore trouvé votre solution, utilisez d’autres moyens de locomotion si vous le pouvez.

 

2. Prenez un bloc note et faites la liste de ce qui vous fait peur à propos de votre angoisse sur la route.

 

3. Classez chaque élément en donnant une note de 0 à 10

 

4. Classez chaque élément par ordre d’importance. Partez du problème qui vous préoccupe le plus à celui qui vous préoccupe le moins.

 

5. Chaque jour chez vous, quand vous êtes installé confortablement imaginez que vous êtes au volant de votre voiture et imaginez ce qui vous fait le plus peur.

 

6. Dans votre imagination n’essayez pas d’éluder le problème Cela signifie que vous ne devez surtout pas imaginer que des solutions vont sortir d’un chapeau. Vous n’allez pas échapper à ce mauvais pas. Le pire doit vous arriver dans cet exercice!

 

7. Ensuite Chaque jour après ce premier exercice, toujours bien installé chez vous, imaginez que vous prenez le volant et que tout se passe à la perfection, que vous êtes zen.. que la circulation est fluide et que vous ne souffrez d’aucun symptôme de l’angoisse.

 

Faites cet exercice pendant 4 ou 5 jours

 

Ensuite…

 

Après le 5 ème jour, installez-vous dans votre voiture et imaginez la même chose que dans l’exercice précédent. (Point 7). Faites cette simulation pendant 10 minutes puis descendez de votre voiture et retournez chez vous. Si ça ne va pas vous pouvez ouvrir les fenêtres.

 

Installez vous au volant. Puis, imaginez la même chose que dans l’exercice précédent (point 7 ci-dessus). Faites cela pendant 10 minutes. Ensuite, descendez de voiture et rentrez chez vous (pensez à fermer les portes de votre auto). Cet exercice là, faites le aussi pendant 10 minutes

 

Au terme de ces 3 jours, retournez à votre auto. Mais, cette fois-là, démarrez le moteur et installez vous au volant. Imaginez que vous conduisez sans difficulté tout en laissant tourner le moteur Vous pouvez accélérer et freiner si vous le souhaitez. Mais, attention, vous ne devez pas passer les vitesses.

 

Trois jours plus tard, Installez vous de nouveau dans votre véhicule, moteur éteint. Fermez les yeux, freinez, accélérez, comme si vous rouliez réellement. Imaginez vous en train de rouler. Que tout se passe très bien. Vous vous imaginez sans angoisse sur la route.Faites cet exercice pendant trois jours consécutifs.

 

Trois jours plus tard, retournez à votre auto. Démarrez. Mais gardez vos yeux ouvert.. En effet, vous allez rouler! Vous allez faire 50 mètres. Ensuite, vous revenez là ou vous étiez garé. Enfin, vous rentrez chez vous. Faites cela pendant 3 ou 4 jours.

 

Et ainsi de suite 50 mètres par 50 mètres jusqu’à ce que vous conduisiez de façon naturelle. Ainsi, vous sortirez vainqueur de votre angoisse sur la route

 

Pour commencer, roulez doucement

 

Surtout ne forcez pas. Faites tout à votre rythme vu que l’objectif principal est de diminuer votre angoisse sur le long terme.

 

L’objectif principal est que vous puissiez reprendre le volant sans angoisse, sereinement.

 

Essayez de faire ces exercices le plus sérieusement possible et surtout amusez-vous ! Faites-vous plaisir, par exemple en imaginant que vous pourrez conduire sans angoisse.

A bientôt sur la route.

Les spasmophiles et angoissés, vous êtes exceptionnels

Les spasmophiles et angoissés, vous êtes exceptionnels

Mon titre peut paraître un peu provocateur mon titre mais sachez que si vous êtes en proie à des crises d’angoisse, à de la spasmophilie, à du stress, et à de l’angoisse permanente, c’est que vous avez des dons.

Ces dons qui peut s’apparenter à un fardeau pour vous s’appellent l’hypersensibilité et l’empathie.

Je vous connais

Je suis sûr vous êtes du genre à vous inquiéter pour les autres au point de ne pas vous occuper de vous. Je suis même sûr que certains d’entre vous ont choisi des métiers du social de la santé.

Car sans cette empathie et cette hypersensibilité ces métiers seraient presque impossibles à exercer.

Votre don ou votre malédiction que vous préférez le nommer, il faut savoir le transformer. Car ce don, si il est négatif pour vous, il faut savoir le transformer en positif.

Je m’explique, pourquoi ne pas mettre toutes ces émotions dans quelque chose d’artistique ? Par exemple de la peinture, de l’écriture, du théâtre…

Car si vous canalisez toutes ces qualités qui peuvent à ce jour se présenter à vous comme des défauts, je vous assure que non seulement vous pourriez faire des choses exceptionnelles mais en plus cela vous permettra de diriger toutes ces émotions négatives vers une création positive.

Moi-même quand j’étais spasmophilie je me lançais à corps perdu dans des projets, que ce soit des blogs, de la peinture, de l’écriture, des projets professionnels, des projets sociaux, associatifs, enfin tout ce qui pourrait canaliser mon attention.

Quand je dis vous êtes exceptionnel c’est que vous ressentez des choses que la plupart des personnes ne ressentent pas.

Je suis certain que vous étiez déjà dans la situation où vous observez des gens dans la rue et instinctivement vous vous mettez à leur place, vous ressentez leurs émotions.

En gros on peut dire que vous êtes des éponges émotionnelles. Par contre il ne faut pas que l’éponge fasse déborder le trop-plein.

Mes conseils

Tenez un journal de bord : tous les jours, dès que vous ne sentez pas bien, des coups avait un trop-plein d’énergie négative, de pensées négatives, et de stress.

Prenez un carnet et notez tout, vos émotions, vos pensées négatives, vos appréhensions. Puis refermez le carnet et rangez-le.

Ne le sortez plus jusqu’au lendemain. Cette technique puissante vous permettra de canaliser toutes vos émotions et de les laisser derrière vous dans le carnet. Faites le test.

Ne gardez pas tout pour vous

Il faut savoir parler, exprimer vos émotions que ce soit à l’oral, avec un proche, un ami, de la famille…

Et si vous n’arrivez pas à vous exprimer à l’oral utilisez Internet, les groupes Facebook , les forums, Skype. Bref, tous les moyens de communication sont bons. Il ne faut rien laisser à l’intérieur.

Soyez égoïstes

Pensez à vous, à votre santé, à votre bien-être, à vos passions, car à force de penser aux autres on en oublie d’être soi-même, et comment aimer les autres si soi-même on est pas bien ?

Donc pensez vraiment à vous, être égoîste n’est pas forcément négatif quand c’est pour le bien être des autres. Au contraire.

N’oubliez pas que vous êtes différents de la plupart des autres gens, vous avez des qualités exceptionnelles qu’il faut savoir canaliser à travers de l’art par exemple ou des passions qui vous plaisent vraiment

Vous avez ce don de comprendre les autres et même si ça peut paraître un fardeau pour vous, savoir canaliser toutes cette énergie et la transformer en positif vous aidera à rendre le monde meilleur.

Car dans  notre société actuelle nous avons besoin de gens avec du cœur, avec des émotions, de l’empathie.

Conclusion

Je pense que pour vous ça peut paraître utopique tout ce que je vous dis mais je vous assure que y a cinq ans pour moi aussi c’était de l’utopie, et je m’en suis sorti, j’ai crée, j’aide les gens, la spasmophilie et le stress est un souvenir lointain et si proche à la fois.

6 astuces pour gérer votre stress quotidien

6 astuces pour gérer votre stress quotidien

Vous êtes stressé(e) ? Oppressée(e), nerveux ? Vous vous sentez  Vous vous sentez sous pression continuelle ? Vous n’arrivez plus à vous calmer ? Le stress touche de plus en plus de personnes et ce sentiment est quelque fois mal compris et compliqué à vaincre.

Dans notre société ou tout doit aller vite, hyper connectée ou il faut être sans arrêter dans la performance, il est très compliqué de se détendre. Il existe pourtant des solutions pour se sentir mieux dans son corps.  En quelques semaines vous vous sentirez de mieux en mieux et pourrez faire face à des situations stressantes.

Voici 6 conseils pour vous sentir mieux au quotidien

 

FAITES Une Diet médiatique

 

Les informations à la télévision, sur internet, dans les journaux ne sont guère réjouissantes, que se passerait -il si vous décidiez de ne plus les regarder pendant quelques jours ? Vous savez quoi ? Absolument rien. Votre vie ne changera pas, au contraire, vous aurez l’esprit plus tranqul et votre stress va diminuer.

Les hausses des taxes et autres mauvaises nouvelles vont vous rassurer ? Les procès, les meurtres ne changeront rien à votre vie à part vous angoisser. Donc évitez les médias pendant quelques jours, vous me remercierez. A la place lisez un bon livre, regardez un bon film ou prenez un bon bain chaud et prenez le temps pour vous.

30 minutes de médias dans la journée converties en 30 minutes de bien-être, qu’en pensez-vous ?

 

FAITES Une Diet Digitale

 

Les ordinateurs, les smartphones, micro-ondes…. Font parties du quotidien et que vous les utilisez de manière machinales et pourtant ils ne sont pas si anodins.

Ils ont tous un point commun, ils émettent des ondes électromagnétiques qui peuvent perturber le système immunitaire et endocrine.

Il existe des personnes en France dont la vie est complètement perturbée par ses ondes, ce sont les personnes électro-sensibles. Ce phénomène handicapant qui se caractérise par du stress, maux de têtes, oxydation du corps humain, troubles de l’attention et autres symptômes touche 4 % de la population.

Il est donc nécessaire de vous libérer de ces ondes quelques heures par jour pour laisser votre corps respirer.

Par exemple le soir en rentrant du travail même si c’est dur, éteignez votre téléphone portable, coupez votre blog avant de vous coucher, limitez l’utilisation des écrans le week-end  Loin de ces ondes, votre organisme sera moins sous tension.

 

Prenez l’air

 

Vous travaillez peut-être dans un environnement clôt, devant un pc, avec des néons et tout ceci pendant 8 h par jour pendant 5 jours, ce qui nous fait 40 heures par semaine. En fin de journée et en finsemaine vous devez ressentir une grande fatigue.

Mais prendre l’air permet de vous réveiller, vous oxygénerez, et ça vous fait le plus grand bien, vous remarquerez une baisse de vos tensions.

Regardez en été, quand vous passez une journée à la mer, vous vous sentez bien, apaisée et votre sommeil est excellent.

De nombreuses études ont montrés que passé du temps en plein air participe au développement physique, émotif et cognitif, donc je vous encourage à faire des activités de plein-air, pendant votre pause au travail faites une petite balade de 5 – 10 minutes, aérez-vous.

 

Apprenez à mieux respirer

 

Quand vous êtes angoissé vous avez souvent le sentiment d’avoir une oppression au niveau de la cage thoracique, du mal à respirer.

Il existe pourtant des moyens efficaces pour retrouver une respiration fluide, profonde et apaisante.

La cohérence cardiaque par exemple, j’imagine que vous vous demandez ce que c’est.

C’est une technique vraiment très simple à mettre en place, en pratique il faut inspirer sur 5 secondes puis expirer sur 5 secondes. Sans forcer, tranquillement à votre rythme et le plus naturellement possible.

Au début vous trouverez cela étrange et un peu compliqué mais en vous entraînant vous y arriverez sans problème. Cela vous permettra de bien vous oxygéner et de faire une régulation de votre rythme cardiaque, c’est particulièrement efficace aussi contre les extrasystoles (battement irrégulier) et la tachycardie (accélération du rythme cardiaque).

Car en période de stress le cœur bat plus vite et de manière beaucoup plus irrégulière (sans danger néanmoins). Donc pratiquez cette technique tous les jours pendant 3-4 minutes mais également quand vous vous sentez stressé(e).

Le yoga est aussi une alternative mais aussi la méditation qui sont deux disciplines reconnus qui mettent la respiration en avant et vous permettront de retrouver la sérénité.

C’est un moment pour vous, rien que pour vous qui vous permettra de vous réconcilier avec vous-même.

 

MANGEZ VARIÉ ET ÉQUILIBRÉ

 

Le lien entre l’alimentation et le stress peut paraître étrange mais notre intestin est aussi appelé deuxième cerveau. Avez-vous remarqué que le stress peut avoir des répercussions sur votre alimentation ? Comme la perte d’appétit ou les soucis de digestion ?

Si vous vous nourrissez mal et que votre corps est déjà stressé, vous allez mettre votre corps à mal et vous sentir de plus en plus mal.

Mais si vous vous alimentez sainement avec les aliments que votre corps à besoin, votre corps aura la force de se battre contre le stress.

Faites donc le plein de vitamines et d’oligo-éléments.

Mais si vous offrez des aliments sains à votre corps, ceux-ci vont vous en privilégiant les fruits, légumes, légumineuses, céréales, oléagineux de bonne qualité.

Il est tout aussi important de réduire votre consommation de viande, de produits laitiers, de gluten et d’alcool qui ont tous pour point commun d’acidifier votre organisme.

 

Apprenez à « ne rien faire »

 

Autre aspect très intéressant pour vous sentir mieux, apprenez à prendre du temps pour vous, la vie vous la vivez sûrement à 100 à l’heure avec dans l’idée que vous êtes fainéant si vous ne faites rien, la société nous l’a inculqué.

Et pourtant votre corps se fatigue et vous serez moins productif. Donc

Laissez votre esprit divaguer et contentez-vous juste de ne rien faire, cela vous paraît impossible ?

Essayez-vous m’en direz des nouvelles J

Et vous que pensez-vous de ces méthodes, en avez-vous essayé ?

Comment diminuer son stress grâce à l’instant présent ?

Comment diminuer son stress grâce à l’instant présent ?

Comment vivre l’instant présent ? La vie d’un stressé ou spasmophile est dure, je suis sûr que vous êtes comme je l’étais il y a quelques années, vous anticipez tout, vous avez peur du lendemain, de chaque signe qui pourrait vous faire croire à une maladie, vous anticipez même votre sortie entre amis du samedi soir, peur de vous sentir mal, qu’on vous regarde, qu’on vous juge…. Peur de faire un malaise devant eux.

Le pouvoir du moment présent

Vous vivez continuellement dans le passé et le futur mais profitez vous de l’instant présent ? Vous savez, ce moment là ou vous êtes bien en oubliant le passé et le futur, ou vous vous centrez sur vous, rien que sur vous.

Oui il faut penser à soi, vivre un peu pour soi et être égoïste. Oui être égoïste, ça vous choquera peut-être mais comment aimer les autres sans penser à soi ? Comment rendre heureux les autres si nous même on ne s’aime pas ?

Petit exercice de mieux-être 

Si vous pensez au passé et au futur, si vous angoissez, prenez 1 ou 2 minutes pour vous, c’est quoi une ou deux minutes dans la journée ? Si vous travaillez, allez vous isolé au wc ou dans votre bureau ou un endroit ou vous pourrez être seul. Asseyez ou restez debout contre un mur et inspirez doucement pendant 5 secondes, retenez la respiration 2 secondes et expirez 5 secondes, recommencez ce cycle plusieurs fois en écoutant votre souffle, en ne pensant qu’à ce moment présent qui vous ai accordé, pour vous, rien que pour vous.

Profitez vraiment de ce moment seul avec vous même ou vous vous sentez bien, cet exercice vous permettra grâce à la respiration de profiter d’un bien-être immédiat.

Dans la journée vous pouvez répétez ce moment à l’infini et dès que vous êtes stressé et que vous ne pouvez pas vous isolez, repensez à ce moment ou vous étiez seul et respirez profondément.

L’instant présent

Comme je le disais essayez de vivre au jour le jour, profitez de ces instants ou vous êtes bien sans anticiper l’avenir ou ressassé le passé, je vais vous aider à travers mon blog et mes podcasts à y parvenir car la vie mérite qu’on la morde à pleine dent et pas que l’on vive dans des souvenirs ou de l’anticipation du pire qui pourrait arriver.

La vie est belle et malgré les épreuves profitez réellement de ce que vous avez au jour le jour. Moi ancien spasmophile j’anticipai aussi énormément l’avenir, le passé et en fin de compte, ça change quelque chose à ma vie ? Et non, je suis bien plus heureux dans l’instant présent, là je prends du plaisir à écrire cet article et je pense que ça se ressent et c’est exactement de ça que je vous parle. Oui le moment présent.

Combien de fois avez vous cogité le soir dans votre lit vous retournant encore et encore avant de trouver le sommeil ? N’êtes vous pas bien dans votre lit au chaud, prêt ou prête à sentir l’ivresse du sommeil.

Pour aller plus loin n’hésitez pas à lire mon livre qui vous expliquera comment prendre le temps et diminuer son stress