Spasmophiles et angoissés : vous êtes exceptionnels

    • Vous avez des dons : les personnes souffrant de crises d'angoisse, de spasmophilie et de stress ont en réalité des dons tels que l'hypersensibilité et l'empathie.
    • Canalisez vos émotions : transformez vos émotions négatives en créations artistiques pour diriger votre énergie vers quelque chose de positif.
    • Tenez un journal, parlez, soyez égoïstes : tenir un journal, exprimer ses émotions, prendre soin de soi et se concentrer sur ses passions sont des étapes clés pour gérer la spasmophilie et le stress.

Mon titre peut paraître un peu provocateur mon titre mais sachez que si vous êtes en proie à des crises d’angoisse, à de la spasmophilie, à du stress, et à de l’angoisse permanente, c’est que vous avez des dons. Ces dons qui peut s’apparenter à un fardeau pour vous s’appellent l’hypersensibilité et l’empathie.

Je vous connais

Je suis sûr vous êtes du genre à vous inquiéter pour les autres au point de ne pas vous occuper de vous. Je suis même sûr que certains d’entre vous ont choisi des métiers du social de la santé. Car sans cette empathie et cette hypersensibilité ces métiers seraient presque impossibles à exercer.

Votre don ou votre malédiction que vous préférez le nommer, il faut savoir le transformer. Car ce don, si il est négatif pour vous, il faut savoir le transformer en positif.

Je m’explique, pourquoi ne pas mettre toutes ces émotions dans quelque chose d’artistique ? Par exemple de la peinture, de l’écriture, du théâtre. Car si vous canalisez toutes ces qualités qui peuvent à ce jour se présenter à vous comme des défauts, je vous assure que non seulement vous pourriez faire des choses exceptionnelles mais en plus cela vous permettra de diriger toutes ces émotions négatives vers une création positive.

Moi-même quand j’étais spasmophilie je me lançais à corps perdu dans des projets, que ce soit des blogs, de la peinture, de l’écriture, des projets professionnels, des projets sociaux, associatifs, enfin tout ce qui pourrait canaliser mon attention.

Quand je dis vous êtes exceptionnel c’est que vous ressentez des choses que la plupart des personnes ne ressentent pas. Je suis certain que vous étiez déjà dans la situation où vous observez des gens dans la rue et instinctivement vous vous mettez à leur place, vous ressentez leurs émotions. En gros on peut dire que vous êtes des éponges émotionnelles. Par contre il ne faut pas que l’éponge fasse déborder le trop-plein.

Mes conseils

Tenez un journal de bord : tous les jours, dès que vous ne sentez pas bien, des coups avait un trop-plein d’énergie négative, de pensées négatives, et de stress.

Prenez un carnet et notez tout, vos émotions, vos pensées négatives, vos appréhensions. Puis refermez le carnet et rangez-le.

Ne le sortez plus jusqu’au lendemain. Cette technique puissante vous permettra de canaliser toutes vos émotions et de les laisser derrière vous dans le carnet. Faites le test.

Ne gardez pas tout pour vous

Il faut savoir parler, exprimer vos émotions que ce soit à l’oral, avec un proche, un ami, de la famille…

Et si vous n’arrivez pas à vous exprimer à l’oral utilisez Internet, les groupes Facebook , les forums, Skype. Bref, tous les moyens de communication sont bons. Il ne faut rien laisser à l’intérieur.

Soyez égoïstes

Pensez à vous, à votre santé, à votre bien-être, à vos passions, car à force de penser aux autres on en oublie d’être soi-même, et comment aimer les autres si soi-même on est pas bien ? Donc pensez vraiment à vous, être égoîste n’est pas forcément négatif quand c’est pour le bien être des autres. Au contraire.

N’oubliez pas que vous êtes différents de la plupart des autres gens, vous avez des qualités exceptionnelles qu’il faut savoir canaliser à travers de l’art par exemple ou des passions qui vous plaisent vraiment. Vous avez ce don de comprendre les autres et même si ça peut paraître un fardeau pour vous, savoir canaliser toutes cette énergie et la transformer en positif vous aidera à rendre le monde meilleur.

Car dans notre société actuelle nous avons besoin de gens avec du cœur, avec des émotions, de l’empathie.

Conclusion

Je pense que pour vous ça peut paraître utopique tout ce que je vous dis mais je vous assure que y a cinq ans pour moi aussi c’était de l’utopie, et je m’en suis sorti, j’ai crée, j’aide les gens, la spasmophilie et le stress est un souvenir lointain et si proche à la fois.

FAQ

Quels sont les symptômes de la spasmophilie et de l'anxiété généralisée ?

La spasmophilie se caractérise par des crises de tétanie, des spasmes musculaires, une respiration saccadée et des vertiges. Tandis que l'anxiété généralisée se manifeste par une inquiétude constante, une fatigue persistante, des troubles du sommeil et des maux de tête fréquents. Il est important de consulter un professionnel de santé pour obtenir un diagnostic précis et être orienté vers un traitement adapté.

Ces symptômes peuvent grandement affecter la qualité de vie et le bien-être d'une personne s'ils ne sont pas pris en charge correctement.

Existe-t-il un forum sur la spasmophilie et ses divers symptômes ?

Oui, il existe plusieurs forums en ligne dédiés à la spasmophilie et ses différents symptômes. Ces plateformes permettent aux personnes atteintes de cette pathologie de partager leurs expériences, astuces et conseils pour mieux vivre avec la spasmophilie. Les membres peuvent également poser des questions et trouver du soutien auprès d'autres personnes confrontées aux mêmes problèmes.

Ces forums sont une ressource précieuse pour ceux qui cherchent des informations et un accompagnement dans la gestion de la spasmophilie.

Comment peut-on traiter efficacement la spasmophilie ?

Pour traiter efficacement la spasmophilie, il est recommandé de pratiquer des exercices de relaxation comme la méditation ou le yoga. Il est également important d'adopter une hygiène de vie saine, en privilégiant une alimentation équilibrée et en évitant les stimulants comme la caféine. Il peut être utile de consulter un professionnel de santé, tel qu'un psychologue ou un psychiatre, pour bénéficier d'un suivi adapté et apprendre à gérer ses crises.

Enfin, certaines thérapies cognitivo-comportementales peuvent aider à diminuer l'anxiété et les symptômes de la spasmophilie.